NOS CONFÉRENCES DU PRINTEMPS! LA GUERRE DE 1756-1763

        01 Montréal, mars 2016. Connu sous les appellations de guerre de Sept Ans, French and Indian War, ou encore guerre de Conquête, ce conflit se déroule au cœur et aux confins de la Nouvelle-France, de l’Acadie, aux Grands Lacs, à la vallée de l’Ohio en passant par l’artère vitale de la colonie, la vallée du Saint-Laurent. La diversité de ces noms exprime différentes perceptions et différentes perspectives. Ces trois conférences visent à mettre en évidence des aspects spécifiques et souvent mal connus de cette guerre qui a changé l’image du monde et de l’Amérique.

 

Le mardi 15 mars 2016 à 19 h 30                                               LA GUERRE DE SEPT ANS EN NOUVELLE-FRANCE
avec Laurent Turcot, historien, Université du Québec à Trois-Rivières

Les victoires britanniques en terre américaine au cours de la Guerre de Sept Ans vont faire tomber la Nouvelle-France dans le giron de la Couronne anglaise. Cependant, le conflit est loin d’être à sens unique. Canadiens, Amérindiens et Français offrent, malgré leur infériorité démographie, plus qu’une résistance, mais un véritable adversaire qu’il faut analyser et contrer pour arriver plus sûrement à le vaincre. Nous nous proposons de mettre en contexte ce conflit qui est considéré par plusieurs comme le premier grand conflit mondial. C’est sur l’Amérique que nous nous arrêterons pour comprendre les conséquences de la guerre au quotidien, mais également comment vont réagir les populations impliquées dans la guerre. Nous pourrons ainsi mieux comprendre les implications du traité de Paris de 1763.

 

Le mardi 12 avril 2016 à 19 h 30                                     1763 – LE TRAITÉ DE PARIS BOULEVERSE L’AMÉRIQUE
avec Sophie Imbeault, historienne et éditrice

Après deux ans d’âpres négociations et de graves disputes, la France, l’Angleterre et l’Espagne signent à Paris le 10 février 1763 un traité de paix qui met fin à une guerre qui a embrasé les quatre coins de la planète. L’Amérique du Nord devient britannique. Le Canada, dont on ne connaît pas bien les limites, est officiellement cédé à l’Angleterre. 1763 est l’occasion de faire le point sur l’état de la Nouvelle-France avant la guerre, de se questionner sur la portée du traité et de revisiter les lendemains de conquête. D’ailleurs, est-ce une conquête ou une cession? La France remboursera-t-elle son immense dette de guerre laissée en argent de papier? Qu’arrive-t-il à ceux qui choisissent de retourner en France? Des voix se sont-elles élevées pour conserver le Canada? Quels choix s’offraient à la France ?

 

Le mardi 26 avril 2016 à 19 h 30                                                     LES CANADIENS ET LA GUERRE DE 1756-1763
avec Jacques Mathieu, historien et chercheur

L’objectif est de montrer comment la société civile a été touchée par ce conflit. Au-delà des perceptions symboliques qui ont fait mémoire, quels drames individuels ont été vécus par les familles, dont celles des miliciens. Insécurité, déplacements, bombardements, manque de revenus et de nourriture, sans compter les blessures et les décès ont souvent marqué la vie au quotidien des Canadiennes et des Canadiens.

 

Ces conférences ont lieu au pavillon Catherine-Crolo (Maison Saint-Gabriel), 2146, place Dublin à Pointe-Saint-Charles, Montréal. Droits d’entrée : 15,00 $ et 10,00 $ pour les Amis du musée. (Taxes incluses)

 

02

 

Réservations obligatoires : 514 935-8136

 

Vous aimerez aussi...

Translate »